Visite en images de la chaufferie bois de Rouen Grammont

La chaufferie bois-énergie du quartier Grammont à Rouen a été mise en service en 2008. D’une puissance bois de 4,8 MW, elle alimente un réseau de chaleur de plus de 4km qui dessert un ensemble de logements collectifs et individuels, dans un quartier faisant l’objet d’une opération de renouvellement urbain. Visite des installations et explications du fonctionnement.

Visite réalisée dans le cadre de la journée technique sur les réseaux de chaleur bois-énergie organisée par le CIBE le 17 novembre 2010 à Rouen.

Pour en savoir plus sur l’intérêt et le principe des réseaux de chaleur bois, voir la fiche : Réseaux de chaleur biomasse

Contexte de l’opération

La chaufferie du quartier Grammont à Rouen a été réalisée dans le cadre d’une opération ANRU engagée en 2008. Elle a été mise en place sur un réseau pré-existant, qui a été conservé et étendu dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain. Cette chaufferie se trouve donc dans un milieu urbain, sur un terrain entouré par des bâtiments d’habitation.

Le réseau de chaleur dessert des bâtiments de logement collectif (le bailleur social Rouen Habitat représente 60% de la charge du réseau), des logements individuels ainsi qu’une clinique.

Aspects économiques

  • coût de l’opération : environ 5 millions € HT
  • prix de revient du réseau : 450€/ml (coût relativement bas en raison de la réalisation des canalisations dans le cadre d’une opération d’aménagement d’ensemble)
  • délégation de service public de 24 ans (délégataire : Dalkia)
  • en raison de l’aménagement progressif du quartier, le réseau va progressivement monter en charge. Le délégataire doit le mettre en service (et donc réaliser la majeure partie des investissements) dès que les premiers logements du quartier sont livrés.

Aspects techniques

Puissance :

  • chaudière bois : 4,8 MW
  • appoint gaz et fioul : 1,6 MW (pour les pointes en hiver et l’eau chaude sanitaire en été)
  • secours gaz et fioul : 10 MW (mis en service uniquement en cas d’interruption des chaudières principales)

Combustible bois :

  • jusqu’à 500m3 de bois peuvent être stockés sur place, permettant une autonomie de 72h sans livraison
  • consommation annuelle : 7000t de bois (plaquette)

Réseau :

  • linéaire total : 4200m
  • 2200m de réseau ont été réalisés dans le cadre de l’opération ; 2000m ont été récupérés de l’ancien réseau

Fonctionnement du réseau – Photos

 

Sur le même sujet...