Réseau de chaleur à Lanester (56)

La ville de Lanester, dans le Morbihan, avec l’aide des subventions ANRU et du Plan Bois énergie Bretagne, a réalisé d’une part la réhabilitation de logements sociaux (quartier Kesler : 270 logements sociaux) et d’autre part la création un réseau de chaleur bois alimentant en chaud et ECS ces logements sociaux ainsi que d’autres bâtiments situés à proximité.

La ville de Lanester et Bretagne Sud Habitat, suite à l’élaboration du plan stratégique patrimonial lanestérien en 2002, ont obtenu la permission de réhabiliter les logements sociaux du quartier Kesler. La chaudière gaz alimentant ces logements en chaleur étant vétuste, la réalisation d’un réseau de chaleur bois a été retenue, avec l’aide des subventions ANRU et du Plan Bois énergie Bretagne équivalent à 60 % du financement, soit environ 1 M€. Le montant total pour la réalisation de cette chaufferie est de 1 830 500 € HT. L’inauguration a eu lieu en juillet 2010.

Fonctionnement du réseau

La chaudière bois (3.8 MW) assure 86 % des besoins en chaleur, une chaudière gaz (700 kW) assurera en appoint (14 %) lors des pointes. Une troisième chaudière gaz est également prévue en cas de panne de la chaudière bois. Les bâtiments raccordés sont :

  • la ville : Hôtel de ville, gymnases, médiathèque, foyer de personnes âgées.
  • la région : lycée.
  • Bretagne Sud Habitat : 220 logements sociaux.
  • CAF : le centre multisocial.

Deux projets d’immeubles collectifs vont également se raccorder au réseau.

La chaufferie “travaille” en autonomie, seul un technicien est présent afin de régler le débit du combustible suivant les conditions climatiques.

Le réseau de canalisation, d’une longueur de 1.7 km, a nécessité plus d’un an de travaux de voirie. Au départ de la chaufferie, l’eau est à 95°C, à son retour elle est de 83°C en moyenne.

Plan de réseau de chaleur de la ville de Lanester

Plan de réseau de chaleur de la ville de Lanester

Organisation juridique

La société Dalkia est concessionnaire du réseau.
La société Girus (bureau d’étude privé) a accompagné la commune dans l’étude de faisabilité du réseau de chaleur et dans la rédaction du cahier des charges pour la DSP.
Le bureau d’étude INDDIGO a été mandaté (pour 1 année) afin d’effectuer un contrôle technique et financier de la concession.

Le combustible

Le combustible bois, plaquette forestière mélangée à du broyât de palettes de bois afin d’obtenir un taux d’humidité satisfaisant, est stocké dans un silo souterrain (capacité de 250 m3) à l’extérieur de la chaufferie. Deux à trois livraisons par camions sont faites par semaine.

Le bilan de chauffage (septembre 2010/septembre 2011) :

  • Consommation de bois : 2312 t
  • Production de chaleur : 5567 MWh
  • Quantité consommée (chaleur utile) : 4524 MWh.

Bilan de la commune

Après une année de fonctionnement, elle se réjouit de pouvoir mobiliser une part importante d’énergie renouvelable dans la fourniture de chaleur aux habitants de la commune, et de leur proposer de l’énergie à un coût mieux maîtrisé sur la durée.
Son regret est le coût élevé d’investissement pour ce type d’équipement.

Pour en savoir plus :

La presse parle du réseau de chaleur de Lanester

 

Sur le même sujet...