Réseau de chaleur de Brive-la-Gaillarde (19) / Biomasse

Le réseau de chaleur de Brive-la-Gaillarde a été créé en 2012-2013, pour une mise en service partielle fin 2013 et totale début 2014.

  • Localisation : Région Limousin / Département Corrèze (19)
  • Collectivité : Brive-la-Gaillarde
  • Montage juridique : DSP
  • Source d’énergie : Bois (principale), gaz (appoint)
  • Année de création : 2013
  • Année de modernisation :
  • Bâtiments raccordés : Centre hospitalier, piscine, patinoire, bâtiments communaux, écoles, clinique, logements collectifs et individuels.
  • Puissance totale et énergie livrée : 2 chaudières bois de 6 et 2 MW.
  • Longueur du réseau : 10 km, 233 sous-stations
  • Date des données : 2012

Le réseau de chaleur de Brive-la-Gaillarde a été créé en 2012-2013, pour une mise en service partielle fin 2013 et totale début 2014. Alimenté par une chaufferie bois approvisionnée par 11200 tonnes de bois par an (en provenance des environs de Brive), le réseau s’étend sur un linéaire de 10km desservant 233 sous-stations. Cet approvisionnement en bois correspond à la livraison de 3 camions par jour et uniquement 5 jours sur 7.

L’objectif de la municipalité est de générer des économies pour les établissements publics et les foyers raccordés et de limiter l’impact environnemental du chauffage sur son territoire.

Le réseau est exploité dans le cadre d’une délégation de service public d’une durée de 30 ans.

Le principal usager est l’hôpital de Brive, avec une consommation représentant environ 35 % de la production de chaleur du réseau. Le réseau dessert également des bâtiments scolaires, une clinique, des ensembles de logements collectifs et individuels, une caserne, des équipements sportifs (piscine, patinoire)…

La réalisation de cet équipement représente un investissement de 12 millions, subventionné à hauteur de 4,88 millions d’euros par le fonds chaleur de l’Etat et par la Région, le reste pris en charge par le délégataire, Cofely.

Selon les estimations prévisionnelles de ce dernier, le raccordement au réseau permettra des économies annuelles moyennes de 84000 euros pour le centre hospitalier ou 60000 euros pour les bâtiments communaux. Pour les logements privés, le raccordement – facturé 1000€ pour les logements ayant demandé le raccordement avant la mise en service du réseau – permettrait une économie moyenne de 10 % sur une année de chauffage.

Outre ces économies attendues sur les factures, le réseau de chaleur de Brive permettra d’éviter le rejet de 8.000 tonnes de CO2 par an et contribuera à la structuration de la filière bois, très importante pour l’économie de la région.

Sources : Energie Plus (novembre 2012), BriveMag.fr (juillet 2012)

Avertissement : les informations présentées sur cette page proviennent de sources diverses. Elles n’ont pas fait l’objet d’approfondissement, vérification ou actualisation. Pour tout complément d’information, contacter la collectivité concernée. Pour signaler une information incomplète ou inexacte, merci d’utiliser le lien « réagir à cet article » ci-dessous ou nous écrire à reseaux-chaleur@cerema.fr.

Sur le même sujet...