Réseau de chaleur communal au bois – Caillac (46)

Mis en service en 2007, le réseau de chaleur bois de Caillac a été réalisé sous la maîtrise d’ouvrage du syndicat départemental de déchets et d’énergie du Lot ; il dessert une quarantaine de bâtiments publics et privés. Quatre autres réseaux, réalisés suivant un montage similaire, existent dans le département.

Historique du projet et montage

Profitant de projets de travaux communaux (nouvelle école et crèche, réaménagement du réseau d’assainissement…), la Commune de Caillac a mandaté l’agence locale de l’énergie en 2004 pour étudier l’opportunité de réaliser un réseau de chaleur au bois, les bâtiments à raccorder étant chauffés jusque là au fioul et à l’électricité, essentiellement. Une étude de faisabilité est venue confirmer l’intérêt de cette opération.

Afin de faciliter la réalisation de l’opération, celle-ci a été prise en charge en 2005 par le SYDED du Lot (syndicat départemental de traitement des déchets ménagers et assimilés). Le projet de Caillac a ainsi contribué au fait que le SYDED devienne l’opérateur départemental auquel les communes peuvent faire appel pour la réalisation de réseaux de chaleur ; on retrouve une démarche similaire dans d’autres départements, par exemple dans la Loire.

À ce titre, le SYDED valide la faisabilité des projets, finance les travaux, construit la chaufferie et le réseau, approvisionne et entretient les installations, facture l’énergie consommée aux abonnés.

Fonctionnement du réseau

Concrètement, la chaudière bois assure environ 95% des besoins de chauffage et d’eau chaude en saison de chauffe et l’appoint est réalisé par une chaudière fioul. Le réseau est arrêté l’été, l’eau chaude étant alors produite par des équipements internes à chaque bâtiment raccordé.

Stockage boisLa chaudière automatique au bois déchiqueté a une puissance de 700 kW pour le chauffage et l’eau chaude des bâtiments ; la chaudière d’appoint (fioul) a la même puissance. La chaleur est distribuée par un réseau de 2026 ml et 46 sous-stations (une par abonné, y compris maisons individuelles). Le bilan énergétique du réseau sur les premières années de fonctionnement fait apparaître une consommation de chaleur de 1310 MWh/an.

Un système de télégestion et télémaintenance, depuis le siège du SYDED, a été mis en place.

Économie du projet

Investissement total : 775 400 €, dont :

  • Chaudière bois : 94 930 € HT
  • Chaudière d’appoint, hydraulique chaufferie, régulation : 131 340 € HT
  • Génie civil, terrassement, chaufferie, silo : 114 100 € HT
  • Réseau de distribution : 274 660 € HT
  • Sous-station : 61 040 € HT
  • Gestion technique centralisée : 35 700 € HT
  • Maîtrise d’oeuvre : 63 630 € HT

Subventions : 579 230 €, dont :

  • Conseil Général du Lot : 160 000 €
  • ADEME : 200 000 €
  • Région Midi-Pyrénées : 200 000 €
  • Fonds Européens : 19 230 €

Autres réseaux bois du SYDED du Lot

Le SYDED a réalisé 4 autres réseaux de chaleur dans le département :

  • Le réseau de Catus (2010 – 125 abonnés – puissance bois 1000kW)
  • Le réseau de Biars-sur-Cère (2008 – 111 abonnés – puissance bois 1250kW)
  • Le réseau des Quatre-Routes-du-Lot (2007 – 80 abonnés – puissance bois 720kW)
  • Le réseau de Cajarc (2008 – 90 abonnés – puissance bois 1500kW)

Le SYDED estime qu’une vingtaine d’autres opérations pourraient être réalisées dans le Lot dans les années à venir.

A télécharger : Fiche d’opération – Réseau bois de Caillac – Midi-Pyrénées (publication Préfecture de région / ADEME / Conseil régional – juin 2009)

Sur le même sujet...