Programmation pluriannuelle de l’énergie 2019-2028

Après une dernière phase de consultation publique, le Gouvernement publie officiellement le 23 avril 2020 ses deux textes référents pour l’atteinte des objectifs de la Stratégie française pour l’énergie et le climat : la mise à jour de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) et de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE).

Il a fallu deux années pour aboutir à ces versions afin de prendre en compte les mesures de la loi Énergie-Climat, ainsi que des avis et commentaires reçus lors du processus de consultation. Cependant, le Gouvernement alerte que des mises à jour seront effectuées pour “intégrer des éléments encore en cours d’élaboration par des instances telles que la Commission européenne, qui travaille sur le rehaussement des objectifs européens de réduction des émissions de gaz à effet de serre à horizon 2030, ou la Convention Citoyenne pour le Climat qui n’a pas rendu ses conclusions finales du fait des mesures de confinement”.

La  Programmation pluriannuelle de l’énergie fixe les priorités d’actions des pouvoirs publics dans le domaine de l’énergie afin d’atteindre les objectifs de neutralité carbone en 2050, en cohérence avec la SNBC. Elle fixe ainsi des objectifs de production d’énergie pour toutes les filières à horizon 2023 et 2028.

 

Concernant la production de chaleur

Cette révision de la PPE dresse le contexte énergétique avec une consommation de chaleur renouvelable passant de 154 TWh en 2017 à 196 TWh en 2023 et entre 218 et 247 TWh pour 2028, soit une hausse de la consommation de 25% puis de 40 à 60% par rapport à 2017.

Pour répondre à cette hausse de la consommation, l’Etat fixe aux différentes filières thermiques les objectifs suivants :

Pour atteindre ces objectifs, l’Etat prévoit de prendre les mesures suivantes :

 

Concernant les réseaux de chaleur

Le Gouvernement insiste sur “le rôle essentiel que joue les réseaux de chaleur pour le développement des énergies renouvelables et la valorisation des énergies de récupération”. Pour atteindre la fourchette haute pour 2023 soit 24,4 TWh, il faudrait augmenter par 2,8 le rythme de projets.

Pour atteindre ces objectifs, l’Etat prévoit de prendre les mesures suivantes :

Concernant les mesures transversales pour le développement de la chaleur renouvelable

 

Pour en savoir plus et avoir accès aux documents complets :

Sur le même sujet...