Prise en compte de la cogénération dans un Titre V

Environ un réseau de chaleur sur deux est équipé d’une cogénération.

Pour l’instant, aucune méthode de valorisation des cogénérations n’a été privilégiée par la Commission titre V réseaux de chaleur/froid. Ainsi, la valorisation est laissée libre aux demandeurs/dépositaires des dossiers titre V réseaux de chaleur/froid. Cette dernière doit être toutefois suffisamment argumentée, la Commission se réservant le droit de contester la valorisation proposée.

À titre d’exemple, parmi les dossiers titre V réseaux de chaleur/froid analysés et agréés, deux méthodes différentes ont été utilisées :

  1. La méthode de l’enquête sur le chauffage urbaine et la climatisation urbaine qui consiste à valoriser l’électricité produite par la cogénération avec un contenu CO2 de l’électricité produite de 0,356 kg/kWh. Le schéma suivant récapitule le calcul du contenu CO2 lorsqu’il y a de l’électricité produite par cogénération sur le réseau.
    Contenu CO2 pour un réseau avec cogénération
  2. Une autre méthode est de compter l’électricité produite par cogénération comme étant utilisée pour l’alimentation des auxiliaires. Ainsi, la production électrique peut fournir une partie de la consommation électrique des auxiliaires du réseau, ou la compenser voire la dépasser. Cela est à détailler et justifier suivant les cas.

Une autre méthode (proche de la deuxième proposée ci-dessus) peut consister à valoriser la production d’électricité par cogénération avec un contenu CO2 de l’électricité identique à celui utilisé pour la consommation des auxiliaires soit 0,040 kg/kWh en période de non-chauffage et 0,180 kg/kWh en période de chauffe.

Sur le même sujet...