Présentation de l’Annexe XII

Tous les 3 ans – période appelée Annexe – un appel à projet est lancé à destination  des pays participants au TCP DHC de l’AIE. Les projets soumis doivent impliquer au moins deux de ces pays. Le comité exécutif sélectionne les projets de recherche  qui seront financés.

Une fois les projet sélectionnés et lancés, les pays qui n’y participent pas ont la possibilité de désigner des experts pour suivre l’avancement de ces projets. Ces experts sont chargés de rapporter l’avancement des projets aux représentants de leur pays siégeant au comité exécutif. Chaque équipe projet doit ainsi organiser 2 à 3 réunions avec les experts nommés de chaque pays afin de partager les connaissances et ainsi optimiser l’avancée des recherches.  Les pays participants ont un accès direct à l’ensemble des résultats de recherche qui sont publiés sur le site de l’AIE-DHC un an plus tard.

L’Annexe XII – les 4 projets retenus

  1. Effets des charges sur la gestion des actifs des réseaux de chauffage urbain de 4e génération
  2. MEMPHIS – Méthodologie pour évaluer et cartographier le potentiel de la chaleur résiduelle de l’industrie, du secteur des services et des eaux usées en utilisant des données ouvertes disponibles au niveau international
  3. Stockage d’énergie thermique à grande échelle rentable et intégré pour le chauffage et le refroidissement urbain intelligent
  4. Stratégie de transition par étapes et évaluation des impacts pour les futurs systèmes de chauffage urbain

 

 

1 – Effets des charges sur la gestion des actifs des réseaux de chauffage urbain de 4e génération

La transition de la 3ème (3GDH) à la 4ème (4GDH) génération de réseaux de chaleur vis notamment l’abaissement des températures aller et retour pour faciliter l’intégration de sources d’énergie renouvelable et de récupération. Cette intégration devrait améliorer le rendement de ce type de réseau et donc améliorer significativement la durée de vie technique de la tuyauterie.

Le principal objectif de ce projet est de fournir des enseignements sur la manière d’anticiper et d’améliorer la durée de vie des réseaux de 4ème génération. Pour cela, un retour d’expérience ainsi que des outils méthodologiques pour la gestion de réseaux de 4ème génération seront exposés dans les travaux.

Plus d’information sur ce projet :

 

2 – MEMPHIS – Méthodologie pour évaluer et cartographier le potentiel de la chaleur résiduelle de l’industrie, du secteur des services et des eaux usées en utilisant des données ouvertes disponibles au niveau international

L’un des principaux axes de recherche dans le domaine des réseaux de chaleur et de froid en Europe est la récupération de la chaleur fatale issue de process industriels.

Alors que le potentiel de chaleur de récupération à haute température des cogénérations est bien intégrée aux réseaux de chaleur, ce projet a pour but d’analyser le potentiel de récupération de chaleur basse température. Le projet se concentre sur la chaleur de récupération des petites et moyennes industries ainsi que sur le secteur tertiaire provenant des réseaux d’eaux usées.

Un nouvel outil accessible publiquement, basé sur des données en Open Data, aidera les collectivités locales, les urbanistes et les promoteurs à identifier au niveau local le potentiel maximal de chaleur de récupération de différentes origines.

Plus d’information sur ce projet :

 

3 – Stockage d’énergie thermique à grande échelle rentable et intégré pour le chauffage et le refroidissement urbain intelligent

Les réseaux de chaleur et de froid actuels intègrent des systèmes de stockage thermique d’énergie qui peuvent contribuer à l’amélioration de la flexibilité et de l’efficacité de leur fonctionnement. De plus, à grande échelle, ces systèmes de stockage permettent de coupler la chaleur et l’électricité, constituant un point de départ dans l’amélioration de la flexibilité et de l’efficacité du système énergétique global.

Les données de ce projet seront collectées et des outils d’analyse développés pour promouvoir le recours aux solutions de stockage thermique souterrain inter-saisonnier dans les réseaux de chaleur intelligents.

L’objectif global est d’une part, de fournir des retours d’expériences et de la donnée mise à jour sur ces systèmes de stockage thermique inter-saisonniers, et d’autre part, de trouver des outils d’analyse fiables et adaptés pour évaluer le potentiel technico-économique d’intégration de ces systèmes aux réseaux de chaleur.

Plus d’information sur ce projet :

 

4 – Stratégie de transition par étapes et évaluation des impacts pour les futurs systèmes de chauffage urbain

Le potentiel et la pertinence des réseaux de chaleur et de froid, en tant que technologie pour relever le défi du changement climatique, a retenu l’attention de l’Europe. L’optimisation du passage des réseaux de chaleur actuels à la 4ème génération est une tâche majeure pour les exploitant de réseaux de chaleur.

L’objectif de ce projet est de développer une stratégie de transition par étape reposant sur des actions concrètes et réplicables. Trois aspects seront examinés : le niveau de construction d’actions, l’intégration de nouvelles sources de chaleur ainsi que les avantages des niveaux de systèmes énergétiques.

Plus d’information sur ce projet :

Sur le même sujet...