Interconnexion

Interconnexion

L’interconnexion de réseaux de chaleur consiste à relier deux réseaux de chaleur, ou plus, entre eux à l’aide d’un linéaire de canalisations (plus ou moins long suivant la proximité des deux réseaux) et d’un point d’échange de l’énergie (HP-HP ou BP-BP ou mixte). Il n’est pas toujours intéressant d’interconnecter deux réseaux, mais cela peut avoir des avantages, par exemple :

  • Optimiser les fonctionnement des systèmes de production en additionnant et lissant les besoins d’énergie notamment ;
  • S’adapter à une baisse de la demande en énergie (importants travaux de rénovation énergétique par exemple) en supprimant une chaufferie (on passe de 2 chaufferies à 1 chaufferie avec un linéaire de canalisations inchangé voire augmenté) par exemple ;
  • Mutualiser les coûts (cela peut permettre par exemple de récupérer de la chaleur fatale d’une UIOM ou d’une industrie un peu éloignée des bâtiments ou bien de créer une nouvelle production EnR&R) et homogénéiser les factures aux usagers ;
  • Avoir une vision d’ensemble et mieux planifier les évolutions.

Cette interconnexion nécessite une concertation entre les différents acteurs des deux réseaux, notamment les propriétaires et les exploitants.

Quelques exemples d’interconnexion

Exemple d’actions pouvant contribuer à l’interconnexion de réseaux de chaleur

  • Schéma directeur sur plusieurs réseaux, permettant d’étudier les avantages à une interconnexion
  • Rénovation énergétique importante et/ou création de bâtiments RT2012 à proximité de plusieurs réseaux
  • Réunir les territoires pour développer les réseaux de chaleur (prise de compétence à un échelon supra-communal)
  • Étude cartographique permettant d’identifier les réseaux aux tracés proches et séparés par des zones à forts besoins de chaleur

Sur le même sujet...