Densification

Densification d'un réseau de chaleur

La densification d’un réseau de chaleur consiste à raccorder des bâtiments situés le long du tracé du réseau, sans étendre ce dernier (tracé existant). Ceci permet d’augmenter la quantité de chaleur livrée sans augmenter le linéaire du réseau, et donc de renforcer sa densité thermique.

Il s’agit généralement de la mesure la plus économique pour augmenter la quantité de chaleur distribuée par le réseau, puisque seuls quelques mètres de canalisations doivent être ajoutés pour raccorder chaque nouveau bâtiment.

Les difficultés qui peuvent se poser se situent principalement au niveau de la « conversion » des bâtiments anciens au réseau de chaleur : les occupants/propriétaires peuvent ne pas souhaiter se raccorder, ou le bâtiment peut ne pas être compatible (notamment s’il est équipé de chauffage électrique). La densification nécessite également de réaliser des travaux au sein de zones urbaines existantes, ce qui est plus compliqué que dans un aménagement neuf.

La densification nécessite de réaliser un travail minutieux d’identification des bâtiments convertibles situés sur le tracé du réseau, ce qui nécessite d’avoir accès à des données sur les bâtiments (consommations de chaleur, systèmes de chauffage actuels, profil de propriétaire/occupant…) et sur le réseau (connaissance du tracé, de la localisation des sous-stations, des capacités résiduelles de chaque tronçon…).

Exemples d’actions pouvant contribuer à la densification d’un réseau de chaleur :

  • Classement du réseau, mais seuls les bâtiments neufs, ou les bâtiments anciens faisant l’objet d’une rénovation/extension/changement de chaudière (>30kW), seront concernés par l’obligation de raccordement
  • Schéma directeur, permettant d’identifier les zones propices à de nouveaux raccordements
  • Mesures favorisant la densité urbaine, dans le PLU

Sur le même sujet...