Planification et stratégie territoriales

Densité thermique sur un carroyage de 250x250m

Le développement des énergies renouvelables et de récupération, par nature très liées au contexte local (ressource géothermique, disponibilité du bois-énergie, gisement solaire ou éolien, présence d’installations rejetant de la chaleur fatale…), ainsi que la préparation des territoires au changement climatique, nécessitent une planification énergie-climat à l’échelle des régions et des agglomérations.

Potentiel de développement des réseaux de chaleur en Ile-de-FranceLes lois Grenelle ont institué deux outils essentiels : le schéma régional climat-air-énergie (SRCAE) et le plan climat-énergie territorial (PCET).

Ces documents permettent, sur chaque territoire, de définir les objectifs, la stratégie et les actions à mettre en œuvre pour réduire localement les émissions de gaz à effet de serre et réduire la dépendance aux énergies non renouvelables.

Les réseaux de chaleur et de froid sont eux-mêmes des outils énergétiques locaux : généralement mis en place sur initiative des collectivités territoriales ou de leurs groupements, ils mobilisent des ressources locales et s’adaptent aux différents types d’urbanisation.

Bois-énergieIls constituent le seul moyen dont disposent les acteurs locaux pour mobiliser massivement certains gisements d’énergie renouvelable et de récupération, en particulier en ville : le bois-énergie, la géothermie profonde, la chaleur de récupération des usines d’incinération des déchets…

Les réseaux de chaleur doivent donc trouver leur place dans la planification énergétique territoriale, au travers des SRCAE et des PCET, mais également à travers les outils d’urbanisme et d’aménagement tels que les SCoT et les PLU, dont le volet énergie-climat se renforce, ou encore dans des démarches de schéma directeur et de définition de zones de développement prioritaires.

La prise en main de l’outil “réseau de chaleur” par les acteurs du territoire nécessite de disposer des compétences ad hoc ; les collectivités en disposent déjà pour ce qui concerne la mise en place d’un service public de distribution de chaleur et de froid. Dans le cadre de la transition énergétique, leurs capacités à coordonner l’ensemble des réseaux d’énergie sur leurs territoires devront se renforcer.

Consommation énergétique des bâtiments - IEA/BuildupLa bonne prise en compte du potentiel des réseaux de chaleur dans la stratégie et la planification territoriale nécessite également des données : connaissance des besoins énergétiques des bâtiments géolocalisés, connaissance des gisements d’énergie renouvelable et de récupération du territoire, connaissance des infrastructures des réseaux d’énergie pré-existantes… Des démarches d’état des lieux, d’évaluation des potentiels géolocalisés, peuvent être menées au niveau local comme au plan national.

Sélection de ressources

Autres ressources…